Les séances de ski, la préparation de la classe découverte ne nous ont pas permis d’avancer autant que nous l’aurions voulu sur nos recherches.

Nous n’avons pas encore observé les radiographies des boîtes…

La plupart des groupes de l’école La fontaine ont creusé la piste de la présence éventuelle d’objets métalliques, ainsi que celle d’un objet à caractère « vivant » du fait de la perte de la masse des boîtes.

J’envoie ce message en vue de faire part d’une recherche de quelques groupes à propos de la trajectoire particulière d’un objet roulant dans la boîte.

Voici leurs observations :

  • Un objet qui roule (une bille) se déplace uniquement dans le sens de la longueur de la boîte.
  • On n’entend pas cet objet tomber sur la face opposée de la boîte lorsqu’on la retourne.
  • La bille semble donc retenue.

Par ailleurs, parallèlement, à ces constations, d’autres élèves ont fait les observations suivantes :

  • Un aimant que l’on déplace sur les faces de la boîte ne reste « fixé » à celle-ci qu’à certains endroits uniquement (des élèves ont représenté la zone concernée).
  • L’aimant se déplace dans le sens de la longueur de la boîte lorsqu’on la manipule (donc, l’objet qu’il attire se déplace).
  • Si on retire cet aimant et que l’on retourne la boîte, on n’entend pas l’objet tomber
  • Et surtout, un aimant, placé alors sur la face sur laquelle devrait être l’objet (tombé), n’est pas attiré…

Plusieurs groupes sont donc arrivés à la conclusion que la bille qui circule dans le sens de la longueur de la boîte est retenue, maintenue par un autre objet ou un système qui l’empêche de circuler librement.

Cette bille est métallique puisqu’elle entraine l’aimant dans sa trajectoire.

Les élèves sont actuellement en train d’imaginer quel peut être ce système, cet objet et terminent de rédiger leur compte rendu.

A suivre…   Voilà, certains élèves ont expérimenté des « systèmes.

Capdevielle-Fidel

Publicités