Etape 1 :

On ne pouvait pas toucher les boîtes, mais voici les questions qu’on a pu se poser sur ce qu’il pourrait y avoir à l’intérieur :

– sac pliable ?
– quelque chose qui se mange ( pomme) ?
– quelque chose qui se casse ?
– un animal ? – Y a-t-il assez d’oxygène pour un petit animal, insecte ?
– Quel poids ?
– Ont-elles une odeur ?
– Quel bruit ?
– Quelle forme ?

Etape 2 :

Nous avons pu toucher les boîtes. On sentait qu’à l’intérieur il y avait des bruits différents – comme par exemple des choses qui roulaient, qui résonnaient,etc.

Puis nous avons mis en place des expériences pour essayer de répondre à nos questions.

Expérience 1 : Y a-t-il de l’air ( oxygène) dans la boîte ?

Pour savoir s’il y a de l’oxygène dans la boîte et si le carton laisse passer de l’air même bien fermé, nous avons mis une petite bougie à réchaud allumée dans une boîte que nous avons bien refermée. 45 minutes plus tard, en ouvrant la boîte, nous avons constaté que la bougie était, bien que toute faible, restée allumée. Nous en concluons qu’un peu d’air peu donc passer dans la boîte.

Expérience 2 : Perte de poids des boîtes

Nous avons pesé toutes les boîtes avec une balance sur plusieurs jours et avons constaté que 2 boîtes perdaient du poids. Très étonnés, nous nous sommes dit que cela pouvait être un aliment qui «  séchait », d’autres pensaient qu’un aliment allait plutôt pourrir. Pour vérifier, nous avons pris une pomme et l’avons aussi pesée régulièrement comme les boîtes. Nous avons constaté que la pomme perdait du poids. Mais au fil des semaines, elle commence à pourrir et à mouiller le plat sur lequel elle est posée. Nous ne pensons donc pas qu’il y a une pomme ou un autre fruit dans la boîte.

Evolution de la masse des boîtes

Capture d_écran 2018-02-25 à 18.28.09

Expérience 3 : Odeur de basilic ?

Un autre groupe a amené du basilic frais car il trouvait que leur boîte sentait un peu le basilic.
Après quelques jours, le basilic a bien « séché », en le pesant à nouveau, le groupe a constaté qu’il avait perdu du poids. Mais la boîte ne sentait plus du tout le basilic alors que celui qu’ils avaient amené sentait encore bien fort. Ils vont attendre encore quelques jours pour voir si l’odeur disparaît après plus de temps.

Expérience 4 : Y a-t-il dans la boîte des objets attirés par un aimant ?

Nous avons essayé avec les petits aimants du tableau de la classe, rien ne semblait être attiré dans aucune des boîtes. Mais en secouant, nous entendions comme un grelot et d’autres bruits nous faisaient penser à des objets en métal ( fer). Alors la maîtresse a proposé d’amener un aimant plus gros. Avec un aimant plus gros, il y a 3 boîtes où on sentait bien un objet bouger avec notre aimant.

Expérience 5 : Perte de poids des boîtes, autre hypothèse

Pour expliquer la perte de poids, certains pensaient qu’il pourrait y avoir de l’eau qui s’évapore. Mais comme les boîtes ne sont pas mouillées, l’eau doit être dans un récipient ou un petit sac plastique. Nous avons donc mis de l’eau dans un verre enfermé dans un sachet plastique pour voir si l’eau peut s’évaporer même enfermée et nous l’avons pesé régulièrement.
Nous avons constaté que le poids était toujours le même. Mais à la dernière pesée, il y avait une petite perte. A suivre…

Expérience 6 : Quels bruits, quelles formes, quels objets ?

Nous amenons des objets qui pourraient être dans les boîtes. Nous écoutons si cela fait le même bruit, si cela « roule », « glisse » pareil ou pas. On élimine des objets.
Nous pesons aussi les objets pour obtenir le même poids que les boîtes.
Une boîte semble avoir quelque chose de coller sur un côté… à tester encore.

Expérience 7 : Y a-t-il quelque chose qui laisse des traces ?

Nous avons glissé une feuille blanche dans la boîte pour voir si quelque chose dans la boite laissait une trace sur le papier, ou l’abîmait. Dans une boîte, un groupe a trouvé un petit bout de fil tout mince qui s’était accroché à la feuille.

A force de manipuler et secouer les boîtes, un groupe a eu l’impression que quelque chose s’était cassé et avait libéré du riz et un autre a vu comme de fines miettes sortir de la boîte.

Etape 3 :
Nous avons mis en commun toutes nos notes prises pendant les expériences pour rédiger ce compte-rendu et montrer ce que nous avions fait et réfléchi.

Etapes à venir :

Pour la suite, nous continuerons à amener des objets pour préciser nos expériences.

Nous allons aussi chercher par groupe à remplir la boîte avec des choses les plus lourdes possibles. On verra qui aura la boîte la plus lourde ?

Publicités